Derrière chaque brosse à cheveux Altesse Studio, se cache un savoir-faire d'excellence porté par nos artisans brossiers. Jour après jour, ils perpétuent et pérennisent les techniques ancestrales de la brosserie française. Aujourd’hui, partons à la rencontre de notre ouvrière la plus expérimentée dans le montage des brosses à la main : Véronique.

 

Présentez-vous en quelques mots ?

Je m’appelle Véronique, je vais avoir 60 ans en fin d’année. J’ai commencé chez Altesse à l’âge de 21 ans, en 1986. Je suis entrée dans l’entreprise par le biais de ma belle-mère, juste pour un essai. À ce moment-là, Altesse cherchait à renforcer les équipes. J’ai commencé sur table, en finition. Aujourd’hui, toutes les personnes avec qui j’ai fait mes débuts sont parties, je suis la dernière. Dans ma carrière j’ai fait tous les postes liés à la fabrication des brosses (le lustrage, le polissage, le collage… sauf ceux sur les machines). Je connais donc parfaitement chaque étape de fabrication d’une brosse. Et depuis 15 ans, j’empoile les brosses à la main.

Quel est votre premier souvenir dans les ateliers Altesse ?

Le souvenir qui m’a marqué, c’est celui de mon arrivée. J'étais donc aux finitions avec des collègues et la patronne. Mais je ne savais pas que je travaillais avec la patronne, car je ne la connaissais pas. Et c’était elle qui devait m'évaluer durant mon essai. Et depuis je suis toujours là. Et c’est aussi dans l’entreprise que j’ai rencontré mon conjoint ! Lui travaillait dans la partie transport.

Quelles sont les techniques artisanales traditionnelles qui font des brosses Altesse Prestige des brosses à cheveux uniques ?

Elles sont montées à la main comme le faisaient nos ancêtres et sont garanties à vie. Nous les réparons s’il y a un souci. Les manches sont fabriqués dans un bois noble, le bois d’olivier. C’est tout cet artisanat et ce savoir-faire qui les rends uniques

Fabriquer une brosse Altesse Prestige, c’est 22 étapes et 7 heures de travail, à quel moment intervenez-vous ?

J'interviens pratiquement à la dernière étape de la fabrication des brosses Prestige. C’est celle de l’empoilage à la main. Pour chaque brosse, et juste pour cette étape, il faut compter entre 45 minutes et 1h de travail. Ensuite, il y a la dernière étape, celle du rebouchage, où les trous par lesquels j’ai enfilé les fils de nylon pour fixer les touffes de poils de sangliers, sont rebouchés.

Comment avez-vous appris ces techniques ?

Avant, c’était une femme qui faisait ce métier de chez elle. Quand elle était sur le point de partir à la retraite, elle est venue à l’atelier pour transmettre son savoir-faire. Altesse nous a demandé qui serait intéressé pour reprendre le flambeau et se former à l’empoilage à la main. Comme je suis curieuse de tout, je me suis proposée. Et aujourd’hui cela fait donc 15 ans que j’exerce ce métier.

Altesse Studio est labellisé Entreprise du Patrimoine Vivant. Un label qui distingue les entreprises françaises artisanales aux savoir-faire rares et d'exception. Cette distinction rend-t-elle votre travail au quotidien spécial ?

Bien sûr, nous sommes fiers de notre travail. Nous faisons partie des derniers artisans brossiers dans le monde, ça compte. D’ailleurs, je suis en train de former 3 personnes et j’aime pouvoir transmettre ce savoir-faire. Ce n’est pas rien.

Si vous pouviez transmettre un seul conseil aux futurs artisans, quel serait-il ?

J’en donnerais 3 : la persévérance, la rigueur et l’amour du métier et du travail bien fait. C'est un métier où il faut surtout être passionné.

Quelle est votre brosse à cheveux préférée de la collection Altesse Studio ?

La brosse Prestige soin & brillance, sans hésitation.

Si vous deviez offrir une brosse Altesse, quelle brosse offririez-vous et à qui ?

J’offrirai la brosse Prestige à mes 3 filles et à ma belle-fille, pour qu'elles aient un souvenir de moi. Elle est faite main, durera dans le temps. Je me dis que même si je ne suis plus là, mon savoir-faire continuera de vivre à travers ces brosses. C’est vrai qu’aujourd’hui les objets ne durent plus, car ils sont bien souvent de mauvaise qualité. Avant on transmettait davantage les choses. Mais la tendance revient et c’est aussi cette qualité et cette transmission qui est belle avec les brosses Altesse Studio.

Qu’est-ce que ça vous fait de voir vos brosses exportées à New York ? Quelle star aimeriez-vous voir s’offrir l’une de vos brosses à l’étranger ?

Je ressens un sentiment de fierté et de gratitude. Et une personnalité, je verrais bien Julia Roberts. Je l’adore et en plus elle a une belle chevelure.

10 juin, 2024